Monday , January 22 2018
Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Accueil / Québec / Ces Imams du Québec qui appuient le criminel Sissi en Egypte

Ces Imams du Québec qui appuient le criminel Sissi en Egypte

Share

logo-ciqcPlusieurs sites égyptiens, dont celui du ministère d’Al-Awqaf , ont fait écho d’une lettre de remerciement envoyée par le Conseil des Imams du Québec (CIQ Canada) au ministre d’al-awqaf (affaires religieuses) et au mufti de l’Égypte pour les remercier de la délégation de houffadhs qui s’est déplacée à Montréal pendant le mois du ramadan. Le voyage d’une telle délégation pour servir la communauté musulmane n’a rien de mal en tant que telle; ce qui crée un malaise c’est cette lettre de remerciement, signe d’une reconnaissance à un gouvernement illégitime qui a confisqué le pouvoir après un coup d’état sanglant, durant lequel, entre 1000 et 3000 ont péri, sans compter les dizaines de milliers de prisonniers et de disparus.

 

2014-9-25-885x1024
Lettre de remerciement au ministre des affaires religieuses et au Mufti.

Après la diffusion de cette lettre sur les réseaux sociaux, le CIQ sur un démenti non signé dans lequel avoue que la lettre a été envoyée par un de ses membres (dont le nombre ne dépasse pas une dizaine) sans consulter le reste des responsables. Nous nous posons de sérieuses questions par rapport à un petit organisme qui ne contrôle pas ses membres, incapable de nommer la personne responsable et de prendre les mesures nécessaires face à ce type de comportement. Le contenu de ce démenti laisse perplexe.

démenti
Démenti publié par le CIQ Canada.

En supposant que ce que dit le CIQ est vrai, il faut remonter à juillet 2013 pour découvrir une autre bourde (grave) de son président.

Awiss Annajjar, le président du CIQ, a accordé une entrevue au journal koweïtien Al-Raay repris par le quotidien électronique Elaph dans laquelle Annajjar considère que “le coup d’état du 30 juin 2013 était une rectification du cours de la révolution du 25 janvier 2011.”

awis_annajjar

Cette entrevue du président du CIQ est une position par rapport à un problème politique; ce qui contredit totalement le 4eme point du récent démenti “Nous affirmons que le CIQ se veut être une référence religieuse de la communauté musulmane et n’est pas un parti politique.”

On est en droit de poser la question suivante: Comment un organisme qui n’a même pas le contrôle sur ses propres administrateurs pourrait aspirer à gérer les affaires importantes de la communauté ?

Share
Salim Abounaja
Salim Abounaja on FacebookSalim Abounaja on Twitter

About Salim Abounaja

Check Also

Projet de loi sur les discours haineux et incitant à la violence: le CQCI comparaîtra ce mardi.

Le Collectif Québécois Contre l’Islamophobie (CQCI) a confirmé sa participation aux Consultations particulières et auditions publiques …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *