Monday , October 23 2017
Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Accueil / Coups de Gueule de Salim / Une communauté en état de siège: D’un abus à l’autre.

Une communauté en état de siège: D’un abus à l’autre.

Share

Par Salim Abounaja

Il a fallu baisser la garde la première fois pour que les coups se suivent et se diversifient.

De l’obligation à tout dénoncer, même le fait de mettre des sardines dans une boîte, à l’hypocrisie face aux abus des autorités municipales en passant par les enquêtes médiatiques successives dans les mosquées, les écoles et dans les centres communautaires musulmanes, facilitées par des indigènes.

On ferme les centres, on émis un moratoire sur les permis pour lieux de culte (musulmans), on interdit des cours d’arabe et de Coran, on enquête sur des mosquées et des écoles. Certains centres communautaires musulmans sont même dirigés à distance par des maires ou des partis politiques.

Il paraît qu’on n’a plus le droit d’inviter des conférenciers, . On a l’alternative de sous-traiter chez les budhistes ou chez les  Témoins de Jéhovah.

Ceci, sans parler des abus sécuritaires à tous les niveaux.

Dans les écoles, chaque jour apporte son lot d’anecdotes (malheureuses). On scrute les comportements des enfants musulmans, on leur fait du testing quotidien par rapport à leur foi dans des cours d’éthique et de philosophie, on les met sous pression à longueur de journée, y compris dans leurs régimes alimentaires.

Les agressions verbales et physiques contre des femmes, on n’en parle même pas.

Depuis quelques mois, nous avons le sentiment de vivre sous un état de siège.

Malgré cette tension, combien de communiqués avez-vous lu à propos des récents événements dont les principales victimes sont des personnes ou des institutions musulmanes? À combien de manifestations avez-vous assisté pour dénoncer ces abus ? Combien de médias en ont parlé ?

Zéro ou presque.

La faute à qui ?

– À ces personnes qui parlent (ou s’affichent) en notre nom, volontairement ou par association visuelle, se prennent pour les meilleurs stratèges et veulent nous imposer un islam d’un Québec laïque, oubliant les expériences ratées d’une France en proie à une déchirure sociale permanente.

– À ces personnes qui, pour garder des miettes, ou pour jouir d’une pseudo-liberté, sont prêtes à tout, même à servir du couscous avec du porc.

– À ces organismes qui “négocient” en notre nom, donnent l’avale aux actions abusives et légalisent les faux projets du gouvernement Couillard.

– À ces chaires ou centres de recherche qui, en quête de subventions, sont prêts à inventer un problème et chercher sa solution.

– À cette opposition politique qui, pour gagner quelques voix, ne recule devant rien, même à créer des citoyens de seconde classe ou à mettre en place une police de valeurs québécoises.

– Et enfin, à ces gouvernements successives, toutes idéologies confondues, qui ont su exploiter nos voix sans nous rien donner  en retour. Mme Kathleen Weil elle-même n’a rien fait pour cette communauté, depuis qu’elle était ministre de la justice de 2008 à 2010 (pour criminaliser l’islamophobie) ou ministre de l’immigration au gouvernement Charest du 11 août 2010 au 19 septembre 2012 et dans l’actuel gouvernement Couillard depuis le 23 avril 2015 (pour sortir les musulmans du trou de chômage et de la précarité).

Les prochains rendez-vous électoraux verront plusieurs surprises, même pour les spécialistes du vote “ethnique” et les islamologues.

Share
Salim Abounaja

About Salim Abounaja

Check Also

Se faire du capital sur les corps des morts musulmans

Durant les deux dernières semaines, nous avons assisté  à une couverture médiatique importante du processus …

3 comments

  1. Lucien Bouchard

    Mais quel est le problème ? Le Quebèc est une belle société ou chaqun peut faire ce qu’il veut.
    Mais il y à certaine règle, toute simple. Premièrement aucunne religion n’à force de lois. La religion c’est personnel, et n’à rien à voire avec la société civile. Si il n’y à pas de plat végétariens, on ne peut obliger personne. Ici la religion ne décide pas du fontionement de la vie. Avec touts ce qui se passe au moyen Orient, et vos Iman qui parle de charia, un état dans l’état, avec ses lois contraire au nôtre, Les meurtres d’honneur. C’est sûre que vous avez besoin de remettre les Québecois en confiances.
    Si j’ ai pas le droit à un chapeau en court, si je refuse de l’enlever, touts le monde và en parler, mais si vous l’enlevez, personne n’en parlera !! Et personne est mort ??
    On comprend pas, vous fuyez des pays en guerre civile, avec des lois intolérantes, des régimes bruteaux. Et vous nous trouvez pas cool ici ?? C’est çà que vos hôtes ne comprènnent pas.

  2. Al salamou Alaikom,

    malgré que la balance vire du côté des avantages, Ils existent des inconvénients souvent fruit de malentendus, préjugés ou des oui-dire faussement relatés

    Au Québec, le problème est que:

    – Il n’existe pas de patrie, ni de nation mais plusieurs races, communautés, ethnies, ce qui demande à mon avis un grand effort et délicatesse dans la gestion de la province au niveau des pouvoirs parlementaire, exécutif, judiciaire et des médias !!

    exemple: l’impartialité et la transparence est l’un des devoirs essentiels dans les
    politiques de gestion des institutions étatiques et organismes publiques

    – L’absence de fraternité, d’égalité, et de liberté dans le vrai sens du mot empêche l’homogénéité entre les communautés au Québec

    exemple 1: la discrimination dans l’embauche par préférence aux québécois est un facteur
    fondamental d’injustice qui cause frustration parmi les immigrants qui possèdent les
    mêmes compétences et parfois qui sont sur qualifiés

    exemple 2: Les postes de cadre bien rémunérés, sont souvent octroyés aux québécois

    – L’absence d’orientation ou la mauvaise orientation des Universités et des ordres professionnels sont souvent le malheur des immigrants professionnels et la cause principale du retard dans leur obtention du permis

    – L’absence d’impartialité des médias contrôlés par certaines puissances dans la province, et leur traitement de dossiers politiques, religieux et ethniques, en détournant la vérité sur certains événements, s’abstenant à diffuser d’autres pour induire les téléspectateurs en erreur sur une idée, notion, idéologie, ethnie, communauté ….

    exemple: Une femme musulmane qui s’est faite refusée d’entendre sa cause devant la juge
    municipale à cause qu’elle portait le voile; Ce triste événement n’a jamais été diffusé
    sur RDI. Le refus de la juge n’est justifié ni par son fameux règlement, ni par les deux
    Chartes Québécoise et Canadienne. Comparer une casquette à un voile, c’est
    quasiment insulter les musulmans !!

    Suggestions:

    – être plus ouvert au monde, accepter autrui même s’il est différent de nous

    – Ne pas imposer nos règles religieuses aux autres

    – Ne pas légiférer à l’encontre des convictions religieuses des communautés existantes au Qc

    – Apprendre à nos enfants l’ouverture d’esprit, les éduquer sur des idées positives contre la discrimination, le racisme, ainsi que le fanatisme religieux

    – Traiter toutes les personne au même pied d’égalité

    – En fin je vous soumets une note explicative sur l’Islam (que j’avais envoyée à un ami québécois), sur les effets néfastes que jouent les médias et les atrocités et injustices des régimes de dictature en Moyen Orient qui créent la confusion dans l’esprit des gens et donnent un mauvais image sur L’Islam.
    (svp, voir suite)

  3. Note explicative:

    ” À un vrai ami !

    En réponse à ce vidéo bien tourné et préparé, je te fais parvenir les commentaires suivants:

    1- L’Islam comprend comme sources essentielles:
    le Coran (Règles divines) et le Hadiss (comportements et moralités du prophète Mohamad – que Dieu le bénisse).

    Et ce n’est absolument pas vrai que le Hadiss n’est pas divulgué comme prétendu, ça constitue une de nos cultures essentielles parmi les musulmans et entre autres dans les ateliers d’informations et de renseignements sur l’Islam, pour les non musulmans.

    2- C’est vrai, malheureusement que dans plusieurs pays arabes, il existe des violations flagrantes aux libertés et droits de l’homme.
    Ces pratiques là, ne reflètent absolument pas la vérité de l’Islam et du Hadiss.
    Ces pratiques sauvages sont exercées dans le cadre d’une dictature ou le peuple n’a aucun mot à dire, et ne peut absolument pas intervenir dans la vie politique.
    C’est la loi de la dictature qui est appliquée et non pas le Coran ou le Hadiss.

    3- L’interprétation du Coran et du Hadiss est extrêmement difficile et a besoin de personnes religieuses très expérimentées, pour pouvoir comprendre le vrai sens des phrases.
    Une même phrase peut être facilement interprétée différemment, dépendamment du contexte et des circonstances dans laquelle elle se trouve.

    Ce qui veut dire que la femme inventrice de la Vidéo, n’est pas habilitée à interpréter le Coran ou le Hadiss.
    D’autre part, les documents montrés dans la Vidéo, ne sont pas crédibles et ne montrent absolument pas que c’est le vrai Coran ou le vrai Hadiss, dans son vrai contexte.
    Ces documents peuvent facilement être falsifiés, pour noircir l’image de l’Islam.

    4- Dans l’Islam, il existe ce qu’on appelle la Shoura, c’est à dire la démocratie contemporaine, le gouvernant d’un pays (roi, président, etc..), il consulte le peuple ou l’Élite des gens, comme le Sénat au Canada, pour ce qui est de la gouvernance, ou de se prononcer sur un sujet important concernant la population.
    Malheureusement, cette démocratie n’existe pas dans le monde arabe, comme tu as vu dans la vidéo, Ceci te prouve clairement que ce n’est pas l’Islam qui est appliqué et respecté dans la région du monde arabe, mais la terreur et la dictature des politiciens, rois, présidents assoiffés pour la gouvernance et le trône. Ces responsables, politiciens possèdent une immunité absolue, ils ne sont jamais responsables pour quoi que ce soit.

    Une autre preuve que l’Islam ne s’applique pas dans le monde arabe, c’est la pauvreté qui règne en très grande partie le monde arabe et musulman. En fait, l’Islam impose le Zakat qui est une sorte d’impôt à payer annuellement, de sorte que la richesse individuelle soit distribuée pour le bénéfice de la société entière (comme le paiement d’impôt au Canada).
    Or présentement ce qui se passe est tout à fait le contraire. La richesse est concentrée dans les mains d’une minorité qui impose sa propre loi, injustice sociale, dictature, pauvreté. Ce qui fait que beaucoup de gens, jeunes, adolescents, n’ont pas les moyens financiers pour chercher un diplôme universitaire et réaliser leur rêve pour un meilleur avenir.
    L’éducation coute très cher, et les opportunités de travail sont très restreintes, et laissées aux personnes qui ont des connections au niveau du réseau social.

    5- L’Islam est une religion ouverte au monde, religion de culture, d’éducation, de savoir, de connaissance. C’est une religion qui n’accepte surtout pas l’ignorance, religion de paix, de pardon, ou ce n’est pas permis de tuer une autre personne sans motif sérieux (Défense légitime), ou le sens de l’humanité est dominant, ou la solidarité existe, ou la justice règne, ou les pauvres doivent être aidés, ou l’égoïsme n’existe pas, ou le non-musulman est accepté dans la société musulmane et protégé comme le musulman et en Islam on ne peut jamais imposer notre religion à des non-musulmans, ça n’existe absolument pas.

    6- Le prophète Mohammad (Que Dieu le bénisse), était le symbole de l’éthique, du respect des autres, de la protection des non-musulmans, ouvert aux gens, modeste, aimable, avait une grande foi en Dieu, rappelait toujours qu’on doit respecter nos parents, qu’on doit bien traiter la femme, que la femme est le symbole de la continuité de l’humanité, que la femme a des droits que l’homme doit respecter, qu’elle ne doit jamais être frappée et doit être traitée avec respect, amour et tendresse.

    Michel, ce que tu vois et entends au média, internet, des gens, n’est que de la falsification et mauvaise réputation sur l’Islam.
    Les actes sauvages et barbares commis au nom de l’Islam, n’ont rien à voir avec cette religion.

    C’est un jeu plus grand que toi et moi, qui se déroule à l’échelle mondiale.

    Cordialement,
    Sam. “

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *