Monday , January 22 2018
Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Accueil / Communiqué / la Chaire UNESCO-UQAM réagit sans convaincre

la Chaire UNESCO-UQAM réagit sans convaincre

Share

La Chaire UNESCO-UQAM sur les fondements philosophiques de la justice et la démocratie (FPJD) a réagit à l’article de notre blogueur Salim Abounaja, sur l’infiltration du courant sioniste dans certains cercles maghrébins et universitaires, sans dissiper la confusion et les inquiétudes qui ont motivé notre blogueur à écrire son texte. Nous reproduisons ci-après le communiqué envoyé par la chaire et nous livrons nos commentaires  à la fin de l’article.

Communiqué

Suite à l’article de Muslim News du 15 avril 2015, la Chaire UNESCO-UQAM sur les fondements philosophiques de la justice et la démocratie (FPJD) tient à réaffirmer son entière indépendance vis-à-vis de toute inféodation et son attachement à la tolérance.  Cet article se fonde sur l’association de la Chaire à une projection du film « Tinghir-Jérusalem, les échos du Mellah » de Kamal Ashkar, pour insinuer une infiltration alléguée et mensongère de milieux de recherche par des acteurs politiques. La Chaire constate que son logo a été utilisé par erreur et remarque que ces allégations reposent sur la seule présence d’un Consul à la projection publique du film. C’est faible. Surtout, ça ne repose sur aucune analyse de contenu.

La Chaire UNESCO-UQAM FPJD souligne qu’elle est un lieu de recherche autonome qui accueille en son sein une multiplicité de points de vue. De même accepte-t-elle que les chercheurs qui y évoluent prennent des positions qui n’engagent qu’eux-mêmes. La Chaire respecte tant la liberté de recherche que les libertés civiles de ses membres. En ce sens, les orientations de recherches de chacun sont et demeurent appréciées d’un point de vue académique, et non pas en fonction de positions politiques.

Josiane Boulad-Ayoub, de la Société Royale du Canada Académie des Lettres et Sciences humaines Département de philosophie, UQAM

Professeur émérite de philosophie moderne et titulaire de la Chaire Unesco d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique
———————Fin de communiqué———–
Commentaire sur la forme.

Ce communiqué nous est parvenu par l’intermédiaire de M. Siegfried L. Mathelet. Ce dernier a voulu à maintes reprises réagir par téléphone en se présentant comme “coordonnateur et personne autorisée à parler au nom de la chaire” , chose que nous avons refusée. Le moyen que nous privilégions dans ce cas est un écrit d’une adresse officielle de l’institution. Ce qui a été fait.

Maintenant sur le fond.

À aucun moment notre bloggeur a fait référence à la chaire UQAM-UNESCO exclusivement, mais comme exemple-type. L’événement dont il est question a été cité à titre d’exemple, sinon, on aurait intitulé le texte “Infiltration ….au sein de la chaire….”. M. Mathelet, pour une raison que ignorons, a dû comprendre que nous visions la chaire, en la personne d’un membre se trouvant sur une photo qui accompagnait le texte. En assumant que cette personne est membre de la chaire, elle est aussi membre de la communauté maghrébine, ce qui correspond parfaitement au cœur du titre.

En ce qui concerne la neutralité des chercheurs de la chaire et la multiplicité de leurs points de vue, nous sommes parfaitement d’accord; mais nous avons le droit de nous interroger sur la nature de leurs prises de position dans le présent et dans le passé, et le biais que ça pourrait engendrer sur les résultats quand il s’agit d’une recherche académique ou d’une thématique dont on connait au préalable la sensibilité du chercheur, face à une problématique donnée, de part ses écrits et la composition de son réseau.

Si, à travers le communiqué, nous pouvons dédouaner la chaire de tout lien avec un quelconque réseau sioniste, le biais dans les travaux réalisés par certains  chercheurs, à cause de leurs sensibilités idéologiques, ne peut être éliminé, ce qui pourrait en altérer la qualité. 

Share
Salim Abounaja
Salim Abounaja on FacebookSalim Abounaja on Twitter

About Salim Abounaja

Check Also

Manifestation de PEGIDA Québec: le CQCI dénonce les autorisations octroyées

Tard dans la nuit du vendredi 05 à samedi 06 février, le Collectif Québécois Contre …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *