Friday , November 24 2017
Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Accueil / Montréal / Quelle mouche a piqué les anti-radicaux?

Quelle mouche a piqué les anti-radicaux?

Share

Après avoir mis à la porte M. Hicham Tiflati, un chercheur de l’UQAM qui travaille directement sur les questions de la radicalisation, parce qu’il aurait commis deux péchés mortels, d’abord en osant enseigner dans une école musulmane et, ensuite, en publiant un texte dans lequel il qualifiait d’unique et d’inquiétante l’islamophobie au Québec, voilà que M. Okomba, le boss du centre …. le remplace par Mme Mounia Aït Kabboura, un choix qui laisse croire que le directeur du CPRMV manque d’un conseiller en ressource humaine, sauf si, pour paraphraser Mme Kabboura elle-même dans un de ses écrits, le Centre serait schizophrène sans le savoir…

Jugez-en par vous-mêmes.

Le remplacement de Tiflati visait, si l’on croit les déclarations des concernés, et notamment le directeur du Centre, à rassurer le public intéressé que le Centre n’avait aucune empathie pour ses clients, les radicalisés potentiels auprès desquels il serait appelé à intervenir. Mais alors, pourquoi choisir Aït Kabboura ?

Si l’on juge par le cas de Tiflati, au-delà de la confession de la personne et de ses sujets de recherche, ce sont les positions des employés du Centre qui importent. Alors, quelles sont les positions de Mounia ?

 C’est là où les choses se corsent.

 Les positions de Mounia sont trop peu rassurantes pour une personne censée prévenir la radicalisation. Un regard superficiel laisserait pourtant croire que c’est bien le cas, puisque Mounia non seulement étudie la pensée islamique, elle la critique sans ménagement à chaque fois qu’elle en a l’occasion, partout, dans ses écrits universitaires, ses prises de position journalistiques et sur Facebook elle se lâche à fond.

 Mais, en réalité, Mounia est tout sauf objective concernant la pensée et les courants religieux, musulmans, qu’elle dit étudier. C’est ainsi que, sur sa page Facebook, elle perd à chaque fois son contrôle et se laisse aller à des diatribes sans la moindre nuance contre le “conservatisme” musulman créant ainsi l’amalgame dont le CPRMV veut se débarasser.

 

Post en date du 10 nov. 2015. Partage d’une vidéo du sheikh Wedjdi Ghanem. Déjà dans le commentaire original, qui déforme le nom du sheikh de manière insultante, on relève le mépris envers le sheikh. Mounia Kaboura reprend le commentaire en attribuant le propos à la mouvance des Frères musulmans en général : « La notion du vivre-ensemble chez les Frères musulmans !!!!!!!!!!!!!! ».
Post en date du 10 nov. 2015. Partage d’une vidéo du sheikh Wedjdi Ghanem. Déjà dans le commentaire original, qui déforme le nom du sheikh de manière insultante, on relève le mépris envers le sheikh. Mounia Kaboura reprend le commentaire en attribuant le propos à la mouvance des Frères musulmans en général : « La notion du vivre-ensemble chez les Frères musulmans !!!!!!!!!!!!!! ».

 

Voici un exemple concernant le courant des Frères Musulman qu’elle représente par la position… d’un seul prédicateur considéré proche de ce courant. Un seul !

 

N’allez pas croire que c’est là une position exceptionnelle. Bien au contraire. Voici un autre exemple de la même nature, une généralisation sans aucune nuance, qui implique un prédicateur saoudien considéré certes comme conservateur mais apprécié parmi une partie des musulmans du monde entier pour ses positions très modérées et contre la violence.

Post en date du 15 nov. 2015. Partage d’une vidéo du sheikh al-Arifi. Le commentaire original (du compte Lakome) attribue au sheikh un propos à l’effet que les pères peuvent avoir des envies sexuelles envers leur fille légèrement vêtue. Mme Kaboura va plus loin et accuse : : « La pensée terroriste commence ici… De là viennent toutes nos calamités ? Ils ont le pétrole dont ils jouissent à leur guise et nous, leur poubelle intellectuelle… si seulement ils partageaient avec nous leur pétrole (…) qu’est-ce donc que cette bestialité ??? (…) ».
Post en date du 15 nov. 2015. Partage d’une vidéo du sheikh al-Arifi. Le commentaire original (du compte Lakome) attribue au sheikh un propos à l’effet que les pères peuvent avoir des envies sexuelles envers leur fille légèrement vêtue. Mme Kaboura va plus loin et accuse : : « La pensée terroriste commence ici… De là viennent toutes nos calamités ? Ils ont le pétrole dont ils jouissent à leur guise et nous, leur poubelle intellectuelle… si seulement ils partageaient avec nous leur pétrole (…) qu’est-ce donc que cette bestialité ??? (…) ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi donc, pour la chercheuse, le terrorisme et donc le radicalisme trouvent leur cause dans la pensée religieuse conservatrice…

 Un doute persiste dans votre esprit quant au manque d’objectivité de la chercheuse ?

 Voici un troisième exemple où, sans aucun bon sens, Ait Kabboura associe à Daesh un jeune prédicateur français apprécié par une partie des jeunes. Remarquez la source notoirement islamophobe où la nouvelle contre-radicalisatrice va glaner ses informations. En vérité, avec les préjugés qu’il véhicule, ce seul post devrait être suffisant pour disqualifier aux yeux des musulmans de la province la recrue et discréditer la mission du  CPRMV.

photo3

 

Bref, Mounia Aït Kabboura confond clairement entre radicalisation menant à la violence et un type d’islam conservateur quiétiste. Comment peut-on donc lui faire confiance dans son rôle au sein du CPRMV ?

Sauf si l’objectif est de rassurer les seuls islamophobes de la ville, les musulmans, de surcroît s’ils sont pratiquants, et sans parler de ceux qui sont plutôt conservateurs, devraient plutôt s’inquiéter.

Car, très objectivement, pensez-vous qu’une telle personne puisse faire la distinction entre une attitude ou une pratique conservatrice et une véritable radicalisation menant à la violence ?

Mais pourquoi mentir à soi-même, nous savons bien que l’objectif n’a jamais été, n’est pas et ne sera probablement jamais de rassurer les musulmans. Le congédiement de Tiflati visait d’ailleurs à rassurer tout le monde sauf ces derniers.

Mais les choses se corsent un peu plus, si on élargit l’analyse. À vrai dire, sauf si le CPRMV est lui-même aussi schizophrène, Mounia devrait inquiéter tout le monde et en premier chef, son propre patron. Jugez-vous par vous-mêmes.

Celle-là vous la connaissiez déjà, n’est-ce pas ? Rien de spécial donc : Mounia Kabboura en compagnie du Consul général d'Israël et des sympathisants de cette dernière
Celle-là vous la connaissiez déjà, n’est-ce pas ? Rien de spécial donc : Mounia Kabboura en compagnie du Consul général d’Israël et des sympathisants de cette dernière
Celle-là vous la connaissiez déjà, n’est-ce pas ? Rien de spécial donc : Mounia Kabourra en compagnie du consul d'Israël à Montréal et certains proches d'Israël…
Celle-là vous la connaissiez déjà, n’est-ce pas ? Rien de spécial donc : Mounia Kabourra en compagnie du consul d’Israël à Montréal et certains proches d’Israël…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posons maintenant trois questions :

Post daté du 14 nov. 2015. L’image partagée, en anglais, dit : « Pourquoi ISIS n’attaque jamais Israël ? ». Mounia Kaboura surenchérit dangereusement : « Ce daish (l’EI), lequel est plus proche de lui, la France ou Israël ? Et qui est son ennemi, les Libanais ou les sionistes ? Pas une seule fois avons-nous entendu qu’il a mené une opération là-bas (c’est-à-dire en Israël) … ???? ».
Post daté du 14 nov. 2015. L’image partagée, en anglais, dit : « Pourquoi ISIS n’attaque jamais Israël ? ». Mounia Kaboura surenchérit dangereusement : « Ce daish (l’EI), lequel est plus proche de lui, la France ou Israël ? Et qui est son ennemi, les Libanais ou les sionistes ? Pas une seule fois avons-nous entendu qu’il a mené une opération là-bas (c’est-à-dire en Israël) … ???? ».

 Question 1 : Mounia Aït Kabboura est-elle schizophrène ? D’un côté, elle s’acoquine avec certains certains proches d’Israël, de l’autre, elle regrette que Daeish ne s’attaque pas à ce dernier !

Question 2 : Mounia Aït Kabboura peut-elle participer à prévenir la radicalisation lorsqu’elle appelle ainsi, publiquement, à commettre des actes de violence contre Israël… ?

 Question 3 : Le CPRMV est-il lui-même un organisme schizophrène pour intégrer à son équipe une telle recrue (Mounia Aït Kabboura) ?

Voici quelques écrits de la nouvelle recrue:

  • Le royaume des talibans est sans frontières http://archive.is/D7fSB
  • C’est dur d’être aimé par des cons

http://archive.is/qPCkQ

  • Allah est-il schizophrène  http://archive.is/TCHfn

Notice: Nous avons approché le centre pour réagir à ces informations mais sans suite. Toute réponse sera publiée sur notre site.

Share
The Muslim News

About The Muslim News

Check Also

Procès pour voie de fait: Adil Charkaoui optimiste

Rarement qu’on a vu un aussi important parterre médiatique dans un simple procès de voies …

2 comments

  1. Ouf, que vous êtes effrayants avec votre désir de voir des idées de l’age de pierre régner partout. Mais peu importe, on va vous vaincre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *