Thursday , July 27 2017
Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Accueil / Montréal / Procès pour voie de fait: Adil Charkaoui optimiste

Procès pour voie de fait: Adil Charkaoui optimiste

Share

Rarement qu’on a vu un aussi important parterre médiatique dans un simple procès de voies de fait devant une cour municipale.
C’est pour dire la tournure politique et médiatique qu’a pris le procès d’Adil Charkaoui avec un agent de sécurité du collège de Maisonneuve. Un procès qui a débuté ce mercredi 25 janvier et reprendra début mars.

L’affaire remonte au printemps 2016. Il s’agirait d’une altercation avec un agent de sécurité du cégep Maisonneuve lors d’une partie de soccer dans un gymnase loué par un  jeune.

À la sortie de ce début du procès, Adil Charkaoui a déclaré que «Justice sera faite, ça s’annonce bien», avant de commenter la technicité du procès lui-même: «C’est extrêmement préoccupant au niveau de l’enquête et de la crédibilité du principal plaignant», a déclaré Adil Charkaoui à sa sortie.

Le procès se poursuit en mars 2017 avec la preuve de la défense.

Principaux faits saillants de cette audience du 25 janvier 2017

1. Me Dubé, avocat d’Adil Charkaoui, n’a pas eu à faire de requête: La Couronne a accepté de réduire les chefs d’accusation à deux au lieu de trois.

2. Des pressions sur le plaignant?

– Son supérieur lui a demandé d’aller voir ce qui se passait dans ce gymnase lors de sa ronde
– L’enquêteur au dossier l’a appelé à maintes reprises pour l’inciter à porter plainte dès le lendemain alors que les policiers qui se sont présentés sur les lieux de l’incident avaient fermé le dossier!
– Les enquêteurs ont fini par se rendre dans le domicile de sa petite amie pour prendre sa plainte plusieurs jours après l’incident et après avoir appelé avec insistance!

3. Crédibilité du plaignant sérieusement affectée

– Le plaignant prétend qu’il était intimidé mais il a avoué avoir demander aux jeunes de lui lancer le ballon avec les mains plutôt qu’avec le pieds s’ils voulaient l’atteindre.
– Le plaignant a avoué avoir dit aux jeunes “si un ballon m’atteint, je m’en vais en congé de maladie à la CSST” (et effectivement, il en a bénéficié pendant 10 jours pour choc nerveux!)
– La déposition écrite que le plaignant a remplie le jour de sa plainte est une copie conforme “mot pour mot” du rapport qu’il a remis au Collège de Maisonneuve le jour de l’événement. Le plaignant a nié l’avoir eu en sa possession alors qu’il remplissait sa plainte en compagnie des enquêteurs. Les deux versions ont été déposées en preuve par Me Dubé.

Share
The Muslim News

About The Muslim News

Check Also

Des menaces de mort envers Hamza Chaoui

Après la reprise d’un article de Radio Canada  dans le Huffington Post Québec sur la …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *