Thursday , July 27 2017
Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Accueil / Coups de Gueule de Salim / Le 375e de Montréal sans les Montréalais

Le 375e de Montréal sans les Montréalais

Share

Le 375e de Montréal s’achève sur une note « blanche ».

Récemment, une vidéo promotionnelle a provoqué de nombreuses critiques à cause du manque de la diversité parmi les personnes qui y participent. Sous la pression, la Ville de Montréal l’a retiré. Novembre 2016, une autre vidéo qui faisait la promotion de l’événement a provoqué les mêmes indignations.

Est-ce normal qu’un organisme, comme la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, qui gère plus de 100 millions de dollars de budget, puisse commettre deux erreurs de la même nature en moins de six mois?

Pour y répondre nous avons cherché davantage.

Notre point de départ logique: Derrière les projets, il y a des Hommes. Et c’est là que nous avons cherché.

En fait, les équipes de programmation et de gestions sont hyper-blanches. Ni l’équipe qui chapeaute la programmation, ni les prestataires des services reflètent la diversité de la population montréalaise.

Sur les 93 personnes que comptent l’équipe, le conseil d’administration et le conseil des gouverneurs de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, à peine 7 peuvent être identifiées à une minorité visible, ce qui représente à peine 7,5%. Le pourcentage des minorités visibles dans les effectifs municipaux, quant à lui, est de 12%. Pourtant, ces minorités représentent un tiers (31%) de la population de Montréal.

Qu’en est-il des prestataires de services, des porteurs de projets rattachés à cette célébration?

Peut-être que des artistes ou des entrepreneurs issus des minorités visibles  ont bénéficié de ce 375e, mais indirectement?.

En cherchant des réponses, la Société qui gère le 375e, à travers un de ses directeurs, a refusé de nous donner accès à cette information sous prétexte que “la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, LRQ, c A-2.1 (« Loi sur l’accès ») ne s’applique pas à aux activités de cette société.”

Il appartient aux partis de l’opposition de questionner le maire sur le retour sur investissement des célébrations du 375e et de son souci de considérer la représentativité des minorités visibles dans cet événement.

Denis Coderre a presque achevé son mandat sans aucune réalisation substantielle pour la population qu’il est supposé servir. Il s’est fait plus remarquer par ses chicanes et ses bourdes : eaux usées dans le Saint-Laurent, le dossier des pitbulls, le conflit avec les policiers et les écoutes policières des journalistes  , les nids de poule et la multiplication des chantiers interminables.

Share
Salim Abounaja
Salim Abounaja on FacebookSalim Abounaja on Twitter

About Salim Abounaja

Check Also

Procès pour voie de fait: Adil Charkaoui optimiste

Rarement qu’on a vu un aussi important parterre médiatique dans un simple procès de voies …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *